Financement créatif

Prêt du vendeur
Comme vendeur, vous pouvez financer l'achat de votre maison par l'acquéreur grâce à la valeur nette de la propriété. Vous pouvez financer en tout ou en partie l'hypothèque de l'acheteur. Avant d'établir une hypothèque privée, il est fortement conseillé de consulter un avocat.

Solde de prix de vente
Dans un solde de prix de vente, le vendeur prête à l'acheteur une partie de la valeur nette qu'il détient dans la propriété. Selon ce scénario, l'acheteur obtient un prêt hypothécaire d'un prêteur conventionnel pour la majeure partie du prix de la vente et le vendeur lui accorde un prêt pour le solde. L'acheteur paie habituellement un taux d'intérêt un peu plus élevé sur le prêt obtenu du vendeur.

Questions d'argent

Le prix d'achat
Le prix payé pour la propriété selon l'entente entre le vendeur et l'acheteur. En tant que vendeur, vous devriez savoir à l'avance si l'acheteur veut que vous financiez la vente. Le fait de savoir que vous financerez la vente peut affecter vos décisions en matière d'ajustement du prix de vente.

La mise de fonds
Le montant versé comme mise de fonds peut affecter l'engagement de l'acheteur en matière de respect du contrat hypothécaire. Plus la mise de fonds est importante et plus il sera motivé à protéger son investissement. L'engagement de l'acheteur se reflète non seulement dans ses versements hypothécaires mensuels et dans le paiement des taxes et des assurances, mais aussi dans sa volonté d'entretenir et d'améliorer la propriété.

Le taux d'intérêt
Le taux d'intérêt que vous chargerez devrait être au moins aussi élevé que celui offert par les prêteurs hypothécaires conventionnels pour un prêt de même durée. Vous pouvez charger un point de pourcentage supplémentaire comme compensation pour le travail qu'implique le service de la dette.

Le crédit et les revenus de l'acheteur
Vous devriez examiner les antécédents de l'acheteur en matière de crédit pour déterminer s'il (ou elle) paie ses dettes. Un rapport de solvabilité vous donnera une bonne idée de l'historique financier de l'acheteur. Des paiements en retard ou des défauts de paiement sont des signaux d'alarme. Si l'acheteur a un dossier de solvabilité qui laisse à désirer, vous pouvez décider de ne pas financer son prêt ou vous pouvez exiger une mise de fonds plus importante. En plus du dossier de solvabilité de l'acheteur, vous devez examiner ses sources de revenus. Est-ce que l'acheteur a un salaire suffisant pour faire ses paiements mensuels? Est-ce que l'acheteur a des sources de revenus supplémentaires en cas de perte d'emploi?

Amortissement
La période d'amortissement est la durée du remboursement de l'emprunt. Plus cette période est longue, plus les risques que l'acheteur se retrouve en défaut de paiement sont grands.

Paiement en bloc
Une pratique courante consiste à fixer une échéance, habituellement de 5 à 10 ans, pour le remboursement en bloc du plein montant du prêt. Comme prêteur, ceci vous procure un investissement rentable à court terme et vous permet de récupérer votre capital en 5 à 10 ans.

L'acheteur est généralement en meilleure position pour obtenir du financement après 5 ou 10 ans. La valeur nette qu'il aura acquise sur la propriété et un bon historique de paiements hypothécaires aideront l'acheteur à obtenir un prêt pour faire son paiement en bloc.

Compte fiduciaire gelé pour les taxes et l'assurance
Les prêteurs exigent habituellement que l'emprunteur paie 1/12 des taxes annuelles et des assurances chaque mois avec son versement hypothécaire. Le prêteur fait ensuite les paiements de taxes foncières et d'assurance. Bien que cette mesure puisse vous donner plus de travail, elle vous protège d'une situation où l'acheteur ferait ses versements hypothécaires mais ne paierait pas les taxes foncières ou l'assurance.

Assurance titres de prêteur
Il est recommandé d'obtenir une assurance titres de prêteur. Cette assurance empêche que votre droit de rétention sur la propriété ne soit invalidé par un droit de rétention antérieur ou par d'autres intérêts dans la propriété qui, s'ils étaient exercés, vous déposséderaient de votre placement. Vos droits de vendeur prêteur doivent être protégés contre des choses telles que : mariage, divorce, décès, fabrication de faux, jugement de cour, défaut de paiement des impôts, etc. Assurez-vous d'inclure le coût de l'assurance titres du prêteur dans les frais de clôture de l'acheteur.

Conclusion de la vente
Les frais de clôture réguliers sont répartis entre l'acheteur et le vendeur. Vous voudrez sans doute charger à l'acheteur les frais associés au montage du prêt hypothécaire. Ceci inclut le coût de la création de la cédule hypothécaire par votre avocat.


English French German Portuguese Spanish